Randonnée Var Provence Alpes

Accueil > Sémaphore de Callelongue

Sémaphore de Callelongue

mercredi 3 mai 2017

Construit en 1860, sous Napoléon III, dans le cadre de la généralisation du télégraphe électrique, le sémaphore de Callelongue est un poste de guet équipé d’un télégraphe.

Grâce à sa situation stratégique, dominant la calanque de Callelongue, avec une vue dégagée sur l’archipel de Riou et sur le cap Croisette - jadis appelé cap Imandras et décrit au IIIème siècle par Antonin - l’édifice permet de surveiller les incendies et les mouvements de bateaux.

Nous sommes dans le Parc National des Calanques, au dessus de la petite calanque de Callelongue où jadis se concentraient pêches et savonneries. Un parc enfin sur ses missions de préservation du massif dont on voit les premières réalisations...
Du sémaphore, la vue s’étend du cap Sicié à la pointe de la Couronne. Par temps clair, les bâtiments de Port Saint Louis du Rhône émergent au dessus du golfe de Fos.

En 1939, deux canons sont adjoints à la batterie de semonce du sémaphore. Cela n’empêche pas, durant la Seconde guerre mondiale, les troupes allemandes de s’emparer du sémaphore et d’en faire un poste de surveillance, en liaison avec les postes de l’Île Maïre, de la calanque de Marseilleveyre, de l’Escalette, de Pomègues...

Après la guerre le site n’est plus occupé. Un décret du 24 novembre 1997 supprime la servitude défensive du poste militaire du sémaphore. Et le 11 avril 2005, un nouveau décret déclasse le site du domaine public. Le sémaphore se retrouve dès lors à l’abandon et livré à la merci du temps, des incendies et des incivilités.

Occupé par des squatteurs, ses murs se couvrent de fresques et graffitis.

Sémaphore en travaux Sémaphore en travaux Sémaphore en travaux Sémaphore en travaux

Les constructions extérieures érigées dans les années 1930 en béton armé s’abiment et, faute d’entretien, présentent des risques pour la sécurité. Le bâtiment, au terme d’une longue réflexion sur son devenir, est confié au Parc national.
La rénovation lui échoit..

Vu son délabrement, d’importants travaux de nettoyage puis de mise en sécurité sont entrepris dès le printemps 2016. Financés par le Parc national des Calanques et les Bouches-du-Rhône, ces travaux s’inscrivent dans une opération de requalification des lieux.
Les interventions sur le bâtiment se poursuivront en 2017 par des travaux de restauration des façades et de petit aménagement, afin de permettre au sémaphore de recréer du lien entre nature et randonneurs.

Mais d’ores et déjà, face au bras de mer s’invaginant entre les îles Maïre et Jarre, nous voilà conviés à nous asseoir sur les marches d’un mini amphithéatre nouvellement créé, pour contempler les frasques de Neptune...
Roulez les flots à défaut de tambours !!


De proche en proche...
Le sémaphore de Pomègues (îles du Frioul) fut lui dressé bien plus tard en 1902. Il résulte aussi de la décision d’équiper le littoral de sémaphores prise par Napoléon III. A usage civil et militaire, Il servira jusqu’en 1992.
C’est sous la Troisième République que l’archipel du Frioul prit son aspect actuel : les forts de Ratonneau, de Pomègues furent renforcés ; Le fort du Brigantin, la tour de Pomègues, les batteries du cap de Croix, du cap Caveaux, furent édifiés.

Portfolio

  • Sémaphore de Callelongue (nord)
  • Pissenlit officinal
  • Sur les gradins...
  • Maïre et Pharillons vus de l'assise du canon
  • Archipel de Riou
  • Aster maritime
  • Asphodèle, Inule, Valériane devant l'archipel de Riou
  • Sémaphore en travaux
  • Sémaphore en travaux
  • Sémaphore en travaux
  • Sémaphore en travaux
  • De la terrasse du sémaphore
  • Sémaphore coté sud