Randonnée Var Provence Alpes

Accueil > Danger > Les secours en randonnée

Les secours en randonnée

jeudi 1er juin 2017


Fin mai, nous voilà dans les calanques, descendant vers le pied de la Candelle.
Quand un vrombissement de rotor vient briser le silence. Jaune et orange, l’hélicoptère de la Sécurité Civile surgit au col de Sugiton, tourne autour de la vigie et se glisse entre la falaise des Toits et l’Aiguille de Sugiton.

Il s’arrête là, en vol géostationnaire. La porte s’ouvre, un homme en rouge pose les pieds sur le rail, fait pivoter le portant du treuil.
Un deuxième vient s’asseoir à ses cotés, les pieds dans le vide. Puis tous deux glissent deux mètres sous l’hélico.
Un troisième homme s’assoit à l’emplacement qu’ils ont laissé, se penche vers le vide, semble les chercher, et suit des yeux leur descente.

Les pins en bordure de falaise se tordent sous la rotation des pales, la poussière vole. Les deux hommes au bout du filin disparaissent derrière la falaise. Le vrombissement du rotor tient la même note, aiguë. Le son se réverbère dans la calanque, rebondit de paroi en paroi. Il n’y a plus un hélico mais une armada. C’est la bande son d’ "Apocalypse now " qui se joue à nos oreilles....

Un premier hélitreuillage, une remontée de civière, une deuxième hélitreuillage de deux autres secouristes, et une nouvelle remontée. L’hélico repart puis revient sur l’autre versant. Et les mêmes opérations se renouvellent...

En ce début de saison, nous assistons aux exercices de la Sécurité Civile au pied d’un mur d’escalade.
Dès que les accès s’avèrent délicats ou longs, c’est l’hélico qui est mobilisé.

Pour appeler les secours faire le 112
Le centre de secours appelé décide seul des moyens à mobiliser, selon la description de l’accident et son lieu.

Check-list de l’appel
- Se présenter (crédibilité du message)
- Indiquer la nature de l’accident (chute randonnée, escalade, crevasse, avalanche, chute séracs...)
- Préciser le nombre de victimes et leur état apparent (victime consciente ou non, qui respire ou non, qui saigne ou non...)
- Indiquer le lieu de l’accident : être le plus précis possible (sommet, itinéraire, altitude approximative,...)
- Indiquer (éventuellement) les gestes que l’on a faits sur les victimes
- Indiquer votre numéro de téléphone (même s’il s’affiche sur celui de l’opérateur, cela lui permet de vérifier celui-ci et permet aussi aux secours de vous rappeler s’il leur manque des infos – sauf si vous n’avez pas le code PIN auquel cas précisez-le).

Enfin ne raccrochez pas tant que votre interlocuteur ne vous l’a pas permis.

Pour faciliter l’intervention de l’hélicoptère les pilotes de la Sécurité Civile mettent l’accent sur trois points :
- 1) se signaler avec les deux bras levés, agiter des vêtements colorés.
Le soir, ou à contre jour, il convient de se signaler avec une lampe, des bandes réflectorisées ou même un écran de portable : les pilotes sont équipés de lunettes adaptées, ils captent la moindre source de lumière et notamment en fin de journée quand, selon l’exposition, la lumière se réverbère sur les rochers. Une source lumineuse facilite le repérage ;
- 2) ne laisser qu’une personne à proximité de la victime, les autres doivent s’éloigner d’au moins 50 m afin que l’hélitreuillage puisse s’effectuer à coté ;
- 3) ne pas laisser d’affaires personnelles à proximité, l’air propulsé par les pales chassant tout objet, notamment ...les portables !


Des interventions d’hélico nous en avons, hélas, connu , dans notre groupe comme lors de nos randonnées.

Portfolio

  • Statice nain (espèce protégée)
  • Statice nain (espèce protégée)
  • Statice nain (espèce protégée)
  • Il n'y a pas plus belle côte que celle des calanques
  • 30-05-2017
  • 30-05-2017
  • 30-05-2017
  • 30-05-2017
  • 30-05-2017
  • 30-05-2017
  • 30-05-2017